Hernie inguinale

Cure de hernie de l’aine

L’aine est la région anatomique à la jonction entre le tronc et le membre inférieur.

La hernie apparaît à la suite d’un relâchement anatomique des muscles de l’abdomen et de la racine de la cuisse, qui possèdent des orifices naturels pour laisser passer les éléments anatomiques qui vont vers le membre inférieur, et vers le testicule chez l’homme. Ces orifices, inguinal ou crural, peuvent s’élargir et une partie du contenu de la cavité abdominal sort à travers cet orifice. Une hernie se manifeste généralement par un gonflement localisé de l’aine, majoré par la position debout et les efforts.

Les hernies peuvent apparaître à n’importe quel âge, sont plus fréquentes chez l’homme que chez la femme. Chez l’enfant il s’agit le plus souvent d’une anomalie congénitale.

Une fois la hernie constituée, l’évolution naturelle est une gêne croissante avec le temps avec une augmentation progressive de volume.
La guérison sans opération n’existe pas.
L’étranglement herniaire est le risque évolutif majeur : c’est l’incarcération de l’intestin dans la hernie responsable d’une occlusion et une péritonite par nécrose et perforation de l’intestin. C’est une urgence chirurgicale.

Consultation

Prendre rendez-vous

Centre de Chirurgie Digestive
et de l’Obésité - Béarn

4 boulevard Hauterive - 64 000 PAU

05 59 02 48 54

Où nous trouver

Principe et objectif de l’intervention

La hernie est réparée en fermant l’orifice herniaire. L’objectif est d’éviter que l’intérieur de l’abdomen puisse sortir à travers l’orifice sans pouvoir revenir à l’intérieur entraînant une hernie étranglée. Cette dernière est une urgence chirurgicale, elle se manifeste par une voussure très douloureuse au niveau de la hernie et parfois des vomissements.

Il n’existe pas d’autres moyens pour réparer les hernies. La ceinture ou bandage herniaire n’est pas une option thérapeutique à retenir aujourd’hui. Une hernie ne peut pas disparaître toute seule.

Deux grands types de procédures ont été développés :

  • la reconstruction de la paroi par sutures utilisant les tissus anatomiques : de moins en moins pratiqué en raison de la fréquence des récidives (20 à 30%)
  • la technique de référence actuelle qui utilise un renfort de paroi (synonyme : prothèse, plaque, tissus, renfort, filet, maille…)

Elles peuvent être réalisées par voie ouverte classique ou par voie laparoscopique (= coelioscopie).

Déroulement de l’intervention

C’est une intervention sous anesthésie générale qui est réalisée dans la très grande majorité des cas en hospitalisation ambulatoire c’est-à-dire sur une journée. Un message de la clinique la veille de l’intervention vous indique votre heure d’arrivée.

Le première partie de l’opération consiste à réduire la hernie c’est-à-dire réintroduire dans l’abdomen les éléments extériorisés. Ces éléments sont entourés d’un épaississement du péritoine qui entoure les viscères et qui est souvent appelé « sac herniaire ». Aucune structure n’est retirée lors de cette intervention.
Ensuite la réparation est effectuée en mettant une prothèse qui est un tissu non résorbable en plastique souple et ajourée comme de la moustiquaire. Il n’existe pas de rejet car il s’agit de matériaux biocompatibles.

Parfois il est mis en place un pansement compressif qui est retiré 2 jours après l’intervention par l’infirmière à domicile
De manière exceptionnel un drain peut être mis en place et nécessite de rester en hospitalisation quelques jours.

A la fin de l’intervention, vous êtes surveillé en salle de réveil quelques heures avant de regagner votre chambre.
Le chirurgien vous reverra pour valider votre retour à domicile.

Comme toutes interventions elle comporte des risques qui sont très faibles et dont le principal étant l’hématome qui nécessite en général une simple surveillance. Vous trouverez plus de détail dans la fiche d’information éditée par nos sociétés savantes.

Suivi post opératoire

Les points ou agrafes sont retirés par l’infirmière à domicile.
Vous serez revu en consultation au moins une fois en post opératoire, en général un mois après l’intervention.

Télécharger la fiche d’information