Chirurgie du Rectum

Le rectum

Le rectum est la partie terminale du tube digestif juste avant l’anus. Il a un rôle de réservoir de selles et il est un acteur de la défécation.
Anatomiquement on le découpe en 3 parties : Haut, Moyen et Bas rectum.

Consultation

Prendre rendez-vous

Centre de Chirurgie Digestive
et de l’Obésité - Béarn

4 boulevard Hauterive - 64 000 PAU

05 59 02 48 54

Où nous trouver

Plusieurs pathologies peuvent toucher le rectum

Pathologie non cancéreuse :

  • Ulcère solitaire du rectum qui correspond à une érosion de la muqueuse responsable de douleurs et de saignement. Il est secondaire à une constipation chronique et généralement associé des troubles de la statique pelvienne. Le diagnostic est fait par une rectoscopie et le traitement est médical.
  • Prolapsus rectal qui est plus fréquent chez la femme après la ménopause. Il est secondaire à un affaiblissement des muscles du périné et une constipation chronique. Chez la femme les traumatismes du périné lors de l’accouchement sont des facteurs de risques de son apparition et il est généralement associé à des troubles urinaires. Le traitement chirurgical est nommé rectopexie.
  • Les polype rectaux non cancéreux qui sont souvent responsables de sécrétions glaireuses pouvant sortir de l’anus en dehors des selles. Une fois les biopsies réalisés et ne montrant pas de cancer le polype est retiré sous anesthésie générale en passant par l’anus sans retirer le rectum.

Le cancer du rectum

Il se manifeste souvent par des saignements extériorisés par l’anus, plus rarement par des douleurs.
En fonction de la partie du rectum atteinte (Haut, Moyen et Bas) le traitement ne sera pas le même. Le diagnostic est fait par une endoscopie avec une biopsie et on y associe souvent une IRM pelvienne qui va guider la stratégie thérapeutique.
En fonction de ces résultats nous pourront vous proposer directement une ablation du rectum appelé proctectomie ou vous orienter en premier lieu vers une radiothérapie avec chimiothérapie avant de réaliser la proctectomie.

La proctectomie

C’est l’ablation d’une partie du rectum (proctectomie partielle) ou de sa totalité (proctectomie totale). La continuité du tube digestif est assurée en branchant le colon avec le rectum restant ou l’anus en cas de proctectomie totale. Ce branchement est appelé anastomose.
Elle est pratiquée sous anesthésie générale et le plus souvent en cœlioscopie (mini-invasif par des « petits trous ») et dure entre 2 et 4h.
Elle nécessite une hospitalisation de 4 à 12 jours en moyenne.

Les risques sont développés dans la fiche d’information. La fistule ou fuite correspond à un défaut de cicatrisation de l’anastomose qui fuit.
Une stomie est souvent réalisée en protection du branchement (l’anastomose). La stomie ou poche est une dérivation des celles au niveau de la paroi de l’abdomen afin que l’anastomose reste propre pour cicatriser et que les selles ne viennent pas contaminer une fistule pour lui permettre de cicatriser. Cette stomie est temporaire et une remise en continuité est réalisée une fois que la cicatrisation de l’anastomose est certaine.

Les techniques actuelles permettent de conserver l’anus dans la plupart des cas. En effet historiquement l’anus était retiré avec le rectum. Notre équipe a appris les techniques de conservations sphinctériennes auprès d’équipe française de référence.

Parcours de soins

Lors de la consultation le chirurgien vous explique quel type d’intervention il va devoir pratiquer, vous explique les risques et vous remet une fiche d’information.
Vous devrez ensuite respecter un régime sans résidu durant une semaine avant l’intervention et prendre des compléments alimentaires spécifiques en cas de pathologies cancéreuses.
Si une stomie de protection a été décidé en préopératoire, une infirmière spécialisée dans les soins de stomie appelée stomathérapeuthe met une croix au feutre sur votre abdomen pour repérer la zone la plus pratique pour positionner la stomie.

Vous êtes hospitalisé la veille de l’intervention et un lavement rectal vous est administré.
L’intervention dure en moyenne 2 à 4h.
Vous retournez ensuite dans votre chambre ou dans notre service de surveillance renforcée appelée SCA.
La reprise du transit par l’apparition des gaz et l’inflammation visible sur le bilan sanguin sont les 2 éléments étroitement surveillés en post opératoire.

En cas de stomie la stomathérapeuthe vérifie que la poche soit bien adaptées et vous apprend à vous en occuper.
Nous avons mis en place pour tous les patients des mesures dites de Fast Track, c’est-à-dire de récupération précoce après une intervention chirurgicale afin d’accélérer le retour du transit permettant le retour à domicile.
L’équipe chirurgicale reste ensuite joignable 24h/24h par le secrétariat, le service de chirurgie digestive ou les urgences de la Clinique Marzet.

Chirurgie du colon et du rectum